MED_CadaIslaCAboVErde

Face aux côtes du Sénégal, les îles du Cap-Vert constituent un véritable voyage à elles seules en raison de la diversité des paysages naturels ou urbains que l’on peut y découvrir. Le Cap-Vert est une destination pour tous parce qu’il est possible de « ne rien faire » ou de « tout faire » et de toujours en profiter. L’archipel du Cap-Vert se compose de plusieurs îles : Ilha de Santo Antão, Ilha de São Vicente, Ilha de São Nicolau, Ilha do Sal, Ilha de Boavista, Ilha do Maio, Ilha de Santiago, Ilha do Fogo et Ilha da Brava.  Aux XVIII et XIXe siècles, ce fut le plus grand centre de commerce d’esclaves du Portugal et c’était une escale obligée pour tous les navires avant la traversée de l’océan Atlantique vers les colonies du Nouveau Monde.

D’origine volcanique et balayé par les alizés, ses côtes sont vierges et ses plages immaculées. L’île de Boavista, peut-être la plus belle, est un authentique havre de paix où tu pourras vivre en harmonie totale avec la nature, contempler de grands cétacées, être aux premières loges pour assister à la ponte des grandes tortues marines ou simplement te rafraîchir dans les eaux les plus cristallines de toute la planète. L’île de Sal est la première destination de l’archipel car c’est là que se trouvent l’aéroport international et la plupart des établissements touristiques. Cette île n’a pas grand-chose de vert et d’exubérante : c’est un désert pratiquement plat, qui s’est développé au début du XIXe siècle, lorsque l’exportation de sel à grande échelle a démarré. Santa Maria est la ville la plus touristique, avec ses maisons aux couleurs vives qui contrastent avec l’aridité du terrain. Ses huit kilomètres de plages de sable blanc et ses eaux transparentes en ont fait le lieu le plus prisé pour de nombreux visiteurs.

La grande majorité des Cap-Verdiens vivent sur l’île de Santiago, la plus grande, mesurant 55 kilomètres de long sur 29 de large. Il s’agit de la première île peuplée par les colons portugais en 1462 et elle est considérée comme la plus africaine de l’ensemble. Son intérieur montagneux (c’est là que se trouve le point culminant de l’archipel, le Pico da Antônia, haut de 1 392 mètres) abrite des vallées à la végétation exubérante, qui contrastent avec la plaine aride.

L’île la plus connue de toutes est celle de São Vicente.  Une île pleine de vie proposant un grand éventail d’activités culturelles (festival de théâtre, de musique, carnaval…), qui se tiennent presque tout au long de l’année. Son chef-lieu, Mindelo, est la ville la plus cosmopolite et la plus animée de toutes celles de l’archipel, avec une vie nocturne intense et une offre de loisirs qui n’a rien à envier à certaines capitales européennes. Le principal attrait de l’île de Santo Antão, la plus verdoyante de l’archipel, ce sont les randonnées dans le secteur des Ribeiras, qui parcourent les vallées escarpées de la partie est de l’île, près de Ribeira Grande ou  la région allant de Porto Novo à Ribeira Grande.

 

Le Cap-Vert n’est ni un cap, ni vert. Il s’agit de dix îles situées au milieu de l’Atlantique qui constituent un authentique paradis à découvrir qui ne connaît pas encore la massification touristique. Qu’est-ce que tu attends pour y venir ?

 

 

« Les complexes et hôtels d’IBEROSTAR Hotels & Resorts au Cap-Vert mettent à la disposition des visiteurs les meilleures installations et les services les plus soignés pour profiter d’un séjour au Cap-Vert en découvrant tout le charme de cet archipel dans un cadre intime et exclusif. »