MED_cidade_velha

La localité de Ribera Grande, aujourd’hui connue sous le nom de Cidade Velha, est le premier village fondé sur l’archipel du Cap-Vert, en 1462 par Antônio de Noli. Sa situation stratégique en fit une halte obligée sur la route du nouveau monde, comme lors de la troisième expédition de Christophe Colomb vers l’Amérique en 1498 et celle de Vasco de Gama vers l’Inde en 1497, et il ne lui fallut que quelques années à peine pour devenir une plaque tournante de la traite des esclaves venant de Guinée-Bissau et de Sierra Leone. Un peu moins d’un siècle après sa fondation, elle était devenue une ville et de grands édifices commençaient à voir le jour, parmi lesquels la Cathédrale de Sé, achevée en 1693.

Mais sa position stratégique et son apogée en firent la cible idéale pour les pirates et bandits qui, pendant des années, la pillèrent jusqu’à sa destruction presque totale. La ville pouvait être parfaitement défendue des attaques venant de la mer, mais elle avait un important défaut stratégique : à quelques kilomètres de là se trouvait Praia, un port au mouillage facile qui permettait les incursions par l’arrière de la ville. Ainsi, à la fin du XVIe siècle, le corsaire anglais Francis Drake saccagea la ville lors d’une attaque dévastatrice, ce qui donna lieu à la construction du Fort Royal de São Filipe pour la protéger et éviter d’autres attaques. Toutefois, cette forteresse s’est avérée totalement inefficace puisque, en 1712, le pirate français Jaques Cassart laissa la ville pratiquement en ruines et anéantie.

Pendant des années, la localité a végété et a laissé sa splendeur d’autrefois s’effacer progressivement, jusqu’à ce que, en l’an 2000, en raison de son importance historique et de ses riches traditions, aient commencé les travaux préparatoires en vue de son inscription au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Des travaux qui ont porté leurs fruits puisque, le 10 juin 2009, elle a été cataloguée comme l’une des Sept Merveilles d’origine portugaise au monde, et le 26 juillet de la même année, elle a été inscrite au Patrimoine de l’Humanité.

Parmi les abondants restes architecturaux de la ville se trouve, dans la rue Banana, la première rue urbanisée par les Portugais sous les tropiques, l’église de Nossa Senhora do Rosário, la plus ancienne église coloniale au monde, de style manuélin (gothique portugais). Citons aussi la Cathédrale de Sé, qui fut presque entièrement détruite lors de l’attaque de 1712, le Fort Royal de São Filipe, qui défendait la ville depuis ses 120 mètres d’altitude, et le Couvent de São Francisco, un lieu de culte fréquenté, qui fut aussi en partie détruit par le pirate Jaques Cassart.

Cidade Velha est, sans nul doute, un lieu fascinant pour tous les voyageurs férus d’histoire et incontournable pour comprendre l’évolution du monde occidental tel que nous le connaissons aujourd’hui.

 

« Les complexes et hôtels d’IBEROSTAR Hotels & Resorts au Cap-Vert mettent à la disposition des visiteurs les meilleures installations et les services les plus soignés pour profiter d’un séjour au Cap-Vert en profitant de tout le charme de cet archipel dans un cadre intime et exclusif. »