ESP_tapas-andalucia_2

En Espagne, la « tapa » est essentiellement un accompagnement servi dans les bars de certaines régions, avec une boisson, généralement un verre de bière ou de vin, pour atténuer les effets de l’alcool ou pour que les clients aient envie de continuer à consommer. La tapa est généralement incluse dans le prix. Ainsi donc, si une bière coûte 2 euros, le prix inclut la bière et la tapa. Cette coutume est ancrée dans presque toutes les villes du pays, même si dans certaines, la tapa peut être une petite assiette d’olives ou de chips, tandis que dans d’autres, c’est une part plus ou moins abondante d’une spécialité de la maison. En Andalousie, on pourrait presque parler de véritables concours pour savoir qui offre la meilleure.

Dans les villes de cette région, tout comme au nord du pays, la tapa est associée au concept de socialisation. Ainsi, la tapa est liée à une consommation en groupe, itinérante (un établissement, une consommation, un nouvel établissement), et suppose, dans presque tous les cas, une façon de sortir dîner ou déjeuner sans avoir à s’asseoir à table avec une carte ou un menu entre les mains. On sort fondamentalement « de tapeo » ou « de picoteo ». Et il s’agit d’un véritable festin gastronomique pour ceux qui s’y adonnent avec dévotion. Dans des villes comme Séville, Cordoue et, surtout, Grenade, les parts sont plus que généreuses et, après trois ou quatre établissements, les consommateurs commencent à avoir l’estomac bien rempli. Chien de mer mariné, poisson frit, crevettes grillées, aubergines frites, mini-hamburgers, croquettes de toute sorte… tout peut être transformé en tapa.

Mais les tapas ne représentent pas uniquement un aspect gastronomique, elles font appel à un concept social. Aller manger des tapas implique de se réunir avec amis, de retrouver des connaissances et de profiter d’un dîner ou d’un déjeuner qui se prolonge pendant plusieurs heures pour passer un moment agréable en bonne compagnie.

En Andalousie, manger est bien plus que s’asseoir à table et sortir « de picoteo » est bien plus que manger un morceau. De fait, le « tapeo » se déroule habituellement dans les bars, ou, s’il se fait dans un restaurant, c’est au comptoir ou à de simples tables, tandis que les repas à la carte sont généralement servis dans une pièce séparée.

 

Quelques plats : La tapa andalouse est fortement marquée par la friture. Petits poissons, petites seiches, calamars, croquettes… sont plus qu’habituels dans tous les établissements. Et, même si des tapas plus élaborées sont de plus en plus proposées, il ne faut pas oublier les charcuteries et surtout, le sacro-saint jambon cru.

 

« Le sud de l’Espagne est envoûtant et un séjour en Andalousie permet de vivre cette magie dans toute son intensité. Les resorts et hôtels d’IBEROSTAR Hotels & Resorts en Andalousie mettent à votre disposition les meilleurs services pour profiter de quelques jours merveilleux en couple ou en famille. »