caribe-dominicana-los-hataises

Le Parc national de Los Haitises est un paradis où les amoureux de la nature trouveront indéniablement leur bonheur. Créé en 1976, il se situe au nord-ouest de la République dominicaine, dans la Baie de Samaná, précisément entre Sabana de la Mar et les provinces de Monte Plata et Samaná. Son nom signifie « haute terre » ou « terre de montagne ». En effet, bien que les collines ou mogotes (élévations de roche calcaire très fréquentes aux Caraïbes) ne dépassent pas las 40 mètres de haut, il est jonché de collines, canyons et vallées, ainsi que de cavernes ornées de nombreux pictogrammes et pétroglyphes.

L’hydrographie des lieux divise le Parc en deux espaces : le bassin de la Yuma, qui compte deux embouchures et plusieurs rivières, et la zone de Miches, ses lagunes et Sabana de la Mar. Sa formation terrestre inclut, quant à elle, un système de cavernes dont les principales sont celles de La Reyna, San Gabriel et La Línea. Les mogotes et îlots rocheux de cette zone, malgré leur composition calcaire, dessinent des vallées aux profils différents : les profondeurs des Îlots de la Baie de Samaná sont plus proches du niveau de la mer que le reste, raison pour laquelle ils sont partiellement couverts d’eau.

La flore de Los Haitises est, quant à elle, très marquée par l’humidité de la zone, cette région enregistrant les plus fortes précipitations du pays. Elle se divise en deux espaces très différents : la forêt humide subtropicale et la forêt très humide subtropicale, toutes deux pourvues d’espèces caractéristiques (guarea trichiliodes, cèdre, fromager, acajou et oreille d’éléphant, ainsi que de nombreuses espèces d’orchidées). Rien de tel, donc, qu’une promenade en barque pour explorer les lieux. Ces petites embarcations ne coûtent généralement pas très cher et il est possible de négocier le prix de la location depuis Caño Hondo ou Sabana del Mar. On peut d’ailleurs y louer les services d’un guide, qui sera très utile pour parcourir certaines zones et profiter du parc dans toute sa splendeur.

La faune du Parc est, quant à elle, l’une des plus riches et représentatives de tout le pays. Il abrite une multitude d’espèces endémiques, indigènes et migratoires, parmi lesquelles le pélican, le passereau, la perruche ou diverses espèces de chouette. On y trouve même des lamantins dans les mangroves des îlots, des hutias, de nombreuses chauves-souris dans les grottes, ainsi qu’un grand nombre de reptiles, parmi lesquels des boas et des tortues marines.

Mais son paysage est également l’un des plus surprenants du pays. L’impressionnante Baie de San Lorenzo et ses multiples îlots luxuriants, ou Cayo de los Pájaros, un îlot survolé en permanence par des passereaux et pélicans, feront les délices des photographes.

 

Pour se restaurer : À Caño Hondo, au creux de bassins naturels, se trouve l’hôtel-restaurant Paraíso Caño Hondo, un excellent choix où goûter à la cuisine créole de la région. À ne pas manquer non plus, le Café dominicain du pays ou le Poisson du jour.

 

« Les hôtels d’IBEROSTAR Hotels & Resorts en République dominicaine permettent aux visiteurs de découvrir les plus beaux endroits de l’île grâce à 6 complexes luxueux situés à Bayahibe, Playa Bávaro et Puerto Plata. Leur excellente situation offre au client la possibilité de parcourir l’île et de découvrir tous ses secrets. »