MED_RuinBar_Budapest

En tant que grande capitale européenne, Budapest a une vie nocturne extrêmement intense et variée, capable de laisser K.O. le noctambule le plus invétéré. Et à Budapest, on ne peut sortir la nuit sans se rendre dans un Ruin Bar (ou « bar-ruine ».) Il s’agit d’immeubles abandonnés que les hôteliers louent pour en faire des cafés à l’entrée libre décorés d’une multitude d’objets curieux, en conservant toujours les vieilles structures donnant naissance aux espaces.

Il faut se rappeler que Budapest est une ville étudiante, voilà pourquoi, quel que soit le jour de la semaine, les établissements de ce genre où boire un verre sans se ruiner, sont toujours bondés. Leur succès est tel qu’on y trouve de plus en plus de bars rétro et/ou alternatif . Ne vous laissez pas troubler par l’étiquette « rétro et/ou alternatif », les personnes qui les fréquentent sont très diverses et variées, il n’y a aucun souci à se faire. Que ce soit pour prendre un café à sept heures de soir ou pour danser jusqu’à n’en plus pouvoir, tu ne peux quitter la capitale hongroise sans en visiter au moins un. Et sans goûter la Palinka, l’alcool le plus célèbre du pays, une eau-de-vie de 50 degrés qui, tu t’en doutes, brûle comme le feu !

Si tu t’y rends de bonne heure (avant 22 h 30), il se peut que tu tombes sur un concert. En voici quelques-uns parmi les plus intéressants. Ne manque pas d’y aller, je suis sûre qu’ils te plairont :

À la tombée du jour, l’énorme poumon vert de l’Île Marguerite (Margit-sziget) devient le lieu idéal pour sortir faire la fête. Tu y trouveras notamment le Wndrlnd, un grand jardin converti en bar pourvu de bar-carrousel, d’une scène de concert et d’une vaste piste de danse. De vieux jouets, d’anciennes affiches, une souris d’ordinateur suspendue à la grille et de nombreux vélos. Idéal pour boire un verre tranquillement.

L’Instant se situe dans un bâtiment avec salles techno ou drum & bass au sous-sol, salles rock & roll ou hip-hop au rez-de-chaussée et salle pop actuelle (selon les jours) au premier étage. Il s’agit du seul bar-ruine décoré avec des motifs d’animaux. Attention aux toilettes d’exposition, aux cochons volants et à la boule de cristal sanglier ! Dans cet établissement, la nuit n’en finit jamais, il est réservé à ceux qui tiennent le coup jusqu’au petit matin.

Le plus célèbre ruin bar de Budapest est le Szimpla Kert. Il s’agit de l’un des premiers, des plus grands et des mieux situés. Il s’agit incontestablement d’un café impressionnant où les artistes font la queue pour exposer et où les motifs décoratifs changent tous les jours. À noter, sa terrasse semi-couverte pour les fumeurs, le jukebox à CD de musique régionale, les narguilés à partager dans la zone assise et le parking à vélos extérieur fabriqué à partir de roues de vélo !

Si après une journée complète de promenades en ville tu as envie de t’assoir dans un patio délabré, au creux des arbres et des lumières, le Fogasház est fait pour toi. Tu y trouveras, entre autres, un jeu de hockey sur glace en miniature et un flipper des Soprano.

Mais le mieux, c’est que tu te promènes et découvres tes propres ruin bar, la ville en est pleine et ils ont tous leurs propres style et clientèle, trouve le tien !

 

« IBEROSTAR Hotels & Resorts dispose d’un hôtel à Budapest : l’IBEROSTAR Grand Hotel Budapest, 5 étoiles. Il se situe dans un quartier exceptionnel, au cœur d’importants monuments, d’ambassades et de zones commerciales. Il a été construit en 2011 et ses chambres sont d’un luxe parfait. Il dispose, par ailleurs, d’un centre spa intégral pour une détente maximale. »