torrijas_1

Si tu veux profiter de vraies vacances de Pâques en Espagne, impossible de ne pas goûter au Torrijas, une sorte de pain perdu dont l’origine remonte ni plus ni moins qu’au XVe siècle. Son association au Carême provient du besoin de réutiliser le pain rassis, moins consommé durant cette période où les catholiques ne peuvent pas manger de viande.

 

Il existe d’innombrables variantes de torrijas. La version traditionnelle se compose de pain, lait, cannelle, sucre et œuf, mais il existe aussi des torrijas au vin, au miel ou végétariennes, qui substituent du lait de soja au lait de vache et de la farine au lieu des œufs… De plus, chaque pays possède sa propre recette, avec son propre nom : « Pain perdu » en France, « Arme Ritter » (pauvres chevaliers) en Allemagne, « Pavesen » en Autriche, « Fotzelschnitten » en Suisse, « bundás kenyér » en Hongrie, « Rebanadas » au Portugal, « French toast » au Royaume-Uni, « Tostadas francesas » en Colombie, au Chili, en Équateur et au Pérou, et « torrejas » au Guatemala, en Argentine, en Uruguay, au Honduras ou au Salvador.

 

Nous vous expliquons ici comment préparer le pain perdu caramélisé et sa mousse de lait meringué. 

 

Ingrédients

 

- 1 baguette
(dure, de la veille)

- 1 L de lait entier


- 1 bâton de cannelle


- le zeste d’un citron


- 100 g sucre


- 2 œufs


- Huile de tournesol


- Cannelle moulue

- Sucre

 

 

Préparation

 

Préparer tout d’abord le lait infusé. Mettre le lait dans une casserole et ajouter la cannelle et le zeste de citron (si possible sans la partie blanche, il faut donc le couper très fin et le plus à ras possible). Lorsque le lait bout, le retirer du feu et y verser le sucre, bien remuer en tâchant de ne pas racler le fond au cas où le lait aurait accroché. Laisser refroidir puis retirer la cannelle et le citron. Couper ensuite le pain en tranches de 2 – 2,5 cm. Le pain doit être dur car il faut pouvoir l’imbiber de lait sans qu’il ne se casse. Tremper les tranches de pain quelques minutes de chaque côté dans une partie du lait. Faire chauffer beaucoup d’huile. Passer les tranches de pain dans de l’œuf battu puis les frire de chaque côté jusqu’à ce qu’elle soient dorées. Les sortir de l’huile et les disposer sur un plat recouvert d’essuie-tout pour éponger le surplus d’huile. Mélanger du sucre et de la cannelle moulue dans une assiette (2 cc de cannelle pour 100 g de sucre) et y passer les torrijas. Enfin, les disposer dans un plat et les arroser avec le reste de lait infusé. Il est conseillé de les servir froides.

 

Boisson : Porto ou muscat.

 

À l’origine, le pain perdu est un plat du pauvre qui rassasie très vite, alors ne le garde pas que pour toi, partage-le avec tes amis et ta famille. Racontez-nous comment se déroulaient vos vacances de Pâques lorsque vous étiez petits ou lorsque vous partiez en vacances à l’étranger, vous verrez qu’il existe d’innombrables façons de profiter de la semaine de Pâques, au moins autant que de variantes de pain perdu ou de gens.