CAR_ChichenItza

Chichén Itzá fut la cité la plus importante de la civilisation maya durant la fin de la période classique et le début de la postclassique, aux alentours des années 900 et 1300 de notre ère. Située à l’intérieur des terres et dotée d’un ensemble monumental s’étendant sur cinq kilomètres carrés et d’une vaste étendue de logements et lieux de moindre importance, les fouilles n’en ont actuellement dévoilé que 20 %. Son nom signifie « la bouche (ou entrée) du puits des Itzáes », en référence aux puits ou dolines qui approvisionnaient en eau les lieux et qui, très probablement, ont influencé son emplacement.

Le monument le plus célèbre et le plus important de Chichén Itzá est le Temple de Kukulcán, la représentation maya du dieu Quetzalcóatl. Connu sous le nom de« El Castillo » (le château), il mesure 24 mètres de haut et se dresse sur une plateforme de 55,5 mètres de large d’où plongent 4 escaliers représentant les points cardinaux, et dont le nombre total de marches coïncide avec les 365 jours de l’année. Tout aussi impressionnant, le Temple des Guerriers se situe sur un bâtiment en forme de pyramide. Il doit son nom aux bas-reliefs décorant ses piliers et représentant des guerriers tenant leurs prisonniers. Toutefois, il est principalement connu pour le Chac Mool qui garde de son entrée, un homme assis, nous regardant, les jambes repliées et tenant un plateau sur son ventre (contenant peut-être des offrandes), et dont l’influence sur l’écrivain anglais Henry Moore lui a conféré sa notoriété actuelle. Le terrain de Jeu de pelote, de 168 mètres de long, est quant à lui le plus grand de toute la Mésoamérique. Il se compose de deux murs élevés et parallèles au centre desquels se trouvent les deux anneaux de pierre, originaux, où devait passer la pelote. Dans la lignée du sacré et du mystique de ce lieu, on ne peut oublier de mentionner le Puits Sacré. Orienté face à l’escalier principal du Temple de Kukulcán, il s’agissait d’un endroit où avaient lieu des rituels et où on réalisait des offrandes telles que des bijoux, poteries et ossements humains, ce qui laisse croire que l’on y déposait des corps sacrifiés.

La fusion des techniques de construction mayas avec de nouveaux éléments issus du centre du Mexique font de Chichén Itzá l’un des exemples les plus importants de la civilisation maya-toltèque du Yucatán.

La zone archéologique de Chichén Itzá a été classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco en 1988. Le 7 juillet 2007, elle a été reconnue comme l’une des « Nouvelles Merveilles du Monde », dans le cadre d’une initiative privée ne bénéficiant pas du soutien de l’Unesco, mais de la reconnaissance de millions de personnes ayant voté à travers le monde.

Chichén Itzá est un lieu magique, mystique et spectaculaire qui vaut la peine d’être visité. Il s’agit sans nul doute de la visite ou de l’excursion la plus célèbre pour les touristes visitant Cancún ou la Riviera Maya.

 

« Les hôtels d’IBEROSTAR Hotels & Resorts au Mexique se trouvent dans des lieux exceptionnels permettant d’offrir aux clients toutes les vertus du pays : ils sont situés à quelques mètres des plages, en plein cœur de la nature et à très courte distance des gisements archéologiques les plus importants. »