Hormis sa riche culture musicale mondialement connue, la Jamaïque se caractérise par de nombreuses autres particularités culturelles ses croyances religieuses, les aptitudes de ses sportifs, son art et sa singulière organisation familiale ont rendu l’île célèbre dans le monde entier.

Les Jamaïcains ont conservé le goût pour les contes populaires, la musique et les croyances religieuses de leurs ancêtres africains, ce qui explique qu’une centaine de cultes différents soient pratiqués dans l’île. Les Jamaïcains sont très superstitieux et croient aux esprits (duppies). Pour s’en protéger, ils disposent de toutes sortes de stratagèmes. Les guérisseurs, qui apaisent les maux de leurs concitoyens à l’aide de leurs sages incantations, sont également très nombreux. Il faut aussi dire que les Jamaïcains cultivent l’humour, adorent plaisanter et prennent tout avec beaucoup de détachement et de philosophie.

Le culte le plus connu de Jamaïque est le rastafari, en raison de son étroite relation avec la musique reggae, pour leur aspect caractéristique et leur vêtements, leurs mèches de cheveux emmêlées coiffées de bonnets (tams) aux couleurs des drapeaux de l’Éthiopie et de la Jamaïque (rouge, jaune, vert et noir) qui ont, pour eux, une grande valeur symbolique, voire magique. De plus, de nombreux rastafaris fument une grande quantité de ganja (marihuana) pour favoriser la méditation et la relaxation, fait qui leur a valu une certaine réputation négative. D’autres cultes propres sont la pocomane, une religion basée sur l’esprit ou le remine, une croyance originaire d’Afrique. Il existe également de petits groupes pratiquant l’islamisme (sunnites), le judaïsme et l’hindouisme, ainsi que des sectes animistes comme les vaudous. Il faut néanmoins souligner que 80% des Jamaïcains sont chrétiens.

Les sports les plus populaires du pays sont le football, le cricket, l’athlétisme et les courses de chevaux. Ses athlètes sont connus dans le monde entier, à l’instar d’Usain Bolt qui a gagné plusieurs médailles d’or et a battu divers records de vitesse lors des récents Jeux Olympiques de Londres.

L’art jamaïcain est influencé par les cultures indigènes, européennes, africaines et arahuacas. Les peintures jamaïcaines se caractérisent par leurs couleurs éclatantes et leurs lignes accentuées. Les artisans travaillant la terre cuite, les tissus, les coquillages, la paille, le bois et les pierres semi-précieuses exposent leurs œuvres sur des marchés en plein air et dans de petites galeries.

La musique la plus populaire est le reggae, avec ses différents styles et métissages : dub, dance hall, raggas, raggamufin, early reggae ou reggae roots, que fit connaître à grande échelle le Jamaïcain Bob Marley ; grâce à sa musique, il explora et popularisa cette culture au niveau mondial. Le premier de ces genres a été le ska, « père » des suivants, dont la création a été attribuée à The Skatalites.

Pour ce qui est de l’organisation familiale, leurs coutumes sont quelque peu excentriques : les familles peuvent être matrilinéaires, la femme élevant ses enfants chez sa mère ; coutumières, c’est-à-dire qu’il s’agit d’unions dépourvues de contrats ou de consécration d’un culte, ou l’union entre un homme et une femme avec un engagement provisoire. Les Jamaïcains qui se marient légalement sont généralement des personnes ayant un niveau économique élevé, à qui la cérémonie apporte un certain prestige.

Viens découvrir la Jamaïque, tu ne pourras pas éviter de t’imprégner de sa culture et de t’étonner de ses coutumes.

« IBEROSTAR Hotels & Resorts possède 3 complexes de vacances de 5 étoiles à Montego Bay : l’hôtel Iberostar Rose Hall Beach, l’Iberostar Grand Hotel Rose Hall (pour adultes seulement) et l’hôtel Iberostar Rose Hall Suites. Dans ces luxueux hébergements, tu bénéficieras d’une délicieuse offre gastronomique, d’un vaste programme de loisirs pour toute la famille et d’installations dotées des moindres détails pour te permettre de profiter au maximum de tes vacances en Jamaïque. »