La cuisine marocaine peut être considérée comme d’une grande richesse et diversité, probablement due à l’interaction qui s’est établie avec d’autres cultures extérieures. La cuisine marocaine peut être actuellement considérée comme un mélange des gastronomies d’origine berbère, mauresque, moyen-orientale, méditerranéenne et africaine, mais elle possède sa propre personnalité car elle n’a jamais été influencée par la gastronomie turque à la différence des autres cuisines du Maghreb.

La cuisine marocaine est l’une des plus sensuelles au monde, elle touche directement les sens grâce à une odeur et une saveur que peu de gastronomies internationales sont capables d’égaler. Elle est en même temps très simple à élaborer et très familiale, et comme le dit un proverbe marocain : « pendant le repas, on ne parle pas ». Excepté le couscous qui est généralement dégusté à l’aide d’une cuillère, les Marocains mangent traditionnellement avec les trois doigts de la main droite. Le pain sert habituellement de réceptacle pour les légumes, la viande, etc.

Sa principale caractéristique est l’utilisation magistrale qui est faite du sucré et du salé. Les ingrédients utilisés dans les plats traditionnels du Maroc sont variés, les légumes, les viandes, les légumes secs et les épices occupant une place de choix.

Le contraste de saveurs est habituel dans la gastronomie marocaine. L’un des principaux plats est la harira, une soupe à base de légumes frais et secs, de condiments et de viande. Un autre plat typique est le tajine, spécialité à base de viande ou de poisson, accompagnée de légumes de différentes sortes.

La pastela, feuilleté farci de viande, est également un plat savoureux, tout comme le couscous, plat combinant le poulet et l’agneau pour ce qui est des viandes, aux légumes, à la semoule et aux œufs. Les salades de légumes, qui accompagnent de nombreux plats traditionnels, occupent également une place importante.

Les desserts de la gastronomie marocaine sont délicieux. Le miel, les pistaches, les fruits secs comme les noix et les amandes en sont les ingrédients principaux. Pour ce qui est boissons, la bière et le vin sont les plus habituelles, ainsi que le traditionnel thé à la menthe.

Le repas est un acte d’hospitalité et lorsque l’on invite un voyageur à manger, il s’agit d’une marque indéniable de gratitude. L’une des meilleures places à table lui est réservée. Le thé à la menthe et les aliments sont offerts au visiteur dès la porte d’entrée et tout refus catégorique de la part de ce dernier est considéré comme une offense. Vous êtes donc prévenus, ne refusez jamais un thé si on vous l’offre !