La beauté d’une ville classique comme Budapest est indéniable et nombreux sont les cinéastes qui l’ont choisie comme localisation de leurs films, soit pour ses attraits, soit pour sa ressemblance avec d’autres villes également très belles. C’est pour cette raison que des villes comme celles-ci sont un présent pour les créateurs de vidéo-clips qui doivent condenser une histoire musicale en trois ou quatre minutes à peine et doivent marquer visuellement dès les premières notes. Ainsi donc, les prises aériennes d’édifices classiques ou les belles vues nocturnes, dans lesquelles l’illumination des rues et des principaux sites touristiques soulignent encore davantage la beauté d’un site précis, sont fondamentales.

Dans le cas de Budapest, il est possible de la découvrir dans l’un des succès les plus récents de la musique pop, la chanson Fireworks de Kati Perry, qui montre deux des bâtiments les plus emblématiques de la ville : le Château de Buda et le Pont des Chaînes, représentation de la ville européenne classique, traversée par une rivière, avec un palais exubérant et tout le charme classique d’une ancienne cité de l’Est.

Malgré son nom, le Château de Buda n’a rien à voir avec la divinité orientale, mais avec le nom de sa ville d’origine, avant qu’elle ne devienne l’actuelle Budapest. Ancien palais royal désormais inscrit au Patrimoine de l’Humanité, il date du XIVème siècle et c’est aujourd’hui l’un des trésors les mieux conservés de la ville. Et c’est précisément du besoin d’union entre les anciennes villes de Buda et de Pest qu’est né le symbole de la ville, celui qui apparaît sur toutes les cartes postales et souvenirs et dont la photogénie vous amènera sans doute à remplir votre carte photo : le fameux Pont des Chaînes qui fut le premier pont de  Hongrie à traverser le Danube, favorisant ainsi les communications entre deux grandes villes qui, jusque-là, n’étaient desservies que par un ancien ferry.

Si vous souhaiter compléter l’expérience Fireworks en séjournant dans la ville à une date spéciale, profitez de la nuit du 20 août, jour où se tient chaque année la fête de fondation de l’État, avec l’incontournable feu d’artifice qui embrase le ciel.